Que faire si vous cassez vos lunettes à l’étranger ?

« Oh mince, où sont mes lunettes ? » Qui ne s’est jamais posé cette question avant de se rendre compte que lesdites lunettes sont finalement pendues autour du cou ou posées sur le front. Mais quand, effectivement les lunettes sont perdues ou cassées, c’est le drame. Un drame d’autant plus compliqué s’il a lieu à l’étranger, loin de son opticien habituel. Mais alors que faire si on a cassé ses lunettes de vues ?

Vérifier son assurance et sa mutuelle

Tout d’abord : pas d’affolement. Perdre ou casser ses lunettes n’a rien de grave. Avant d’effectuer toute démarche, le premier réflexe est de regarder son contrat d’assurance et son contrat de mutuelle pour vérifier s’ils incluent le vol, la perte ou la casse des lunettes. Quelques compagnies allouent un certain budget dans ce type de situation, voire prévoient un remboursement total, permettant le rachat d’une nouvelle paire de lunettes. D’autres contrats prévoient le remboursement d’une paire par an. Il se peut que la mutuelle ne fasse pas de différence entre un bris et un renouvellement de lunettes. Il est alors possible qu’elle prévoit le remboursement de tout ou une partie des lunettes et/ou des verres, selon ce qui est cassé.

Il est donc primordial de bien se renseigner. Si vous avez l’habitude de voyager à l’étranger, veillez à bien choisir vos contrats, en fonction de leur condition de remboursement. Toutes les assurances ne remboursent pas le bris de lunettes et beaucoup de mutuelles fonctionnent par forfait annuel. S’il a déjà été utilisé, il peut être préférable de souscrire une « garantie casse » chez l’opticien avant le départ.

Refaire faire ses lunettes

Après cette vérification, place au rachat.
Et là, il n’est même pas forcément nécessaire de prendre un nouveau rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Les clients de plus de seize ans munis d’une ordonnance de moins de trois ans peuvent se rendre simplement chez un opticien à l’étranger et demander une nouvelle paire. Il est même possible de demander à changer les verres. Si l’équipement cassé avait plus de deux ans, il est recommandé de consulter de nouveau un ophtalmologiste. De même, attention aux délais : il est fort probable que pour certains verres, l’opticien ne soit pas en mesure de vous fournir une nouvelle paire avant la fin de votre séjour. Dans ce cas, l’idéal est de faire confiance à un opticien sur internet, et de retrouver votre nouvelle paire de lunettes dès votre retour !

Le problème tient alors au remboursement : en France comme à l’étranger, la Sécurité Sociale rembourse la même chose, à condition d’avoir correctement fait sa demande de carte européenne d’assurance maladie. C’est elle qui permet aux assurés d’attester de leurs droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. La demande doit être effectuée quinze jours avant le départ.
L’opticien chez qui seront faites les nouvelles lunettes doit également remplir une déclaration de « bris de lunettes », à faire parvenir à la Sécurité sociale.

Et hors Union Européenne ?

Tout n’est pas aussi simple quand les lunettes ont été cassées hors Union Européenne. Dans ce cas, les seuls soins éventuellement pris en compte sont ceux considérés comme urgents et imprévus. Celui qui a cassé ses lunettes devra alors avancer ses frais médicaux, directement dans le pays où il séjourne et bien penser à garder ses factures et les justificatifs de paiement pour les donner, dès son retour en France, à la Sécurité Sociale.
Un médecin de l’administration devra ensuite décider si, oui ou non, la situation correspond bien aux caractéristiques d’urgence et d’imprévu. De cette décision découlera les éventuels remboursements, dans la limite des tarifs forfaitaires français en vigueur.
Attention, il est impossible d’être remboursé plus que ce qui aurait été remboursé en cas de soins en France, même si les frais avancés sont supérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *